L'Amicale Doris de l'AGASM rendra hommage aux disparus du Sous-Marin Eurydice aux travers de plusieurs manifestations......

Sous-marin Monge

Sous-marin Monge
article posté le 08-08-2004 à 14:39:43, par Jean-Luc DELAETER

Entrez ici - Pour que la fin du sous-marin Monge ne tombe pas dans l'oubli. Le site de Louis Le Conte - Roland Morillot était son grand oncle.

 
61 réactions
2. Le 22-02-2020 à 19:50:46 par Agnès Maugè :
Réponse au message du 7/08/2014 de mon cousin François Maugé\r\nBonjour, je suis Agnès Jamotte (née Maugé), fille de George Maugé et de Agnès Irons Smith.\r\nJe serais tès heureuse de reprendre contact.\r\nAgnès
3. Le 22-02-2020 à 19:46:38 par Agnès Maugè :
Réponse au commentaire de GUSTAVE du 31-01-2009

Oui il s'agit bien du même Georges Maugé, mon père.
J'avais effectivement un frère Francis né en 1946 et décédé en Mai 2019.
Je suis la fille de George Gaston Maugé et de Agnès Irons Smith, moi même née à Dundee en 1949.
4. Le 12-02-2020 à 19:02:04 par mabire :
Bonjou\r\nj\'avais cessé d\'aller sur le site mais je reste intéressé par toute information. Le décès de ma mère a fait resurgir les souvenirs. Je laisse mon nouveau mail jpmabire@yahoo.com\r\namitiés à tous
5. Le 04-07-2018 à 08:17:13 par BEAUGRAND :
BONJOUR .CE MESSAGE A DESTINATION DU PËTIT FILS
DE LOUIS LESAEC(annonce 57). VOTRE GRAND PERE
A DU PASSER SA CAPTIVITE AVEC LE MIEN ALFRED BEAUGRAND (qm).AVEZ VOUS ETENDU PARLER D UNE
EVASION ET AVEZ VOUS DES DOCVUMENTS ?.

BIEN A VOUS
CLAUDE BEAUGRAND
6. Le 09-03-2017 à 00:21:38 par beaugrand claude :
bonjour,
je suis le petit fils d alfred beaugrand \\\"qm mecanicien\\\" sur le monge coule en 1915.il fut fait prisonnier a deustch gabel et je crois apres une tentative d evasion en silesie ensuite.il est decede en 1959 a boulognes sur mer apres une carriere dans la marine marchande termina au grade de commandant.
7. Le 20-05-2015 à 18:17:30 par Joel. BESNARD :
Bonjour' je découvre votre site et je suis particulièrement ému car mon oncle ANGE KERRAULT se trouvait sur le sous-marin lors de l'attaque à Diego Suarez. il était quartier-maître infirmier c'est en tout cas ce que j'ai toujours entendu dire. je serais heureux d'avoir tout renseignement le concernant je vous laisse mon adresse. joel.besnard@ wanadoo.fr. merci encore pour tout information ou bien photos. Joel Besnard
8. Le 07-08-2014 à 21:43:47 par MAUGÉ François :
Pour répondre à Gustave, le Marcel MAUGÉ dont il parle est bien mon cousin Georges MAUGÉ, seul survivant du Monge coulé en 1942 pour les raisons évoquées.
Il a bien vécu en Écosse et épousé une écossaise Agnès SMITH dont il a eu 2 enfants le garçon Francis né en 1946 et la fille Agnès née en 1949 et qui vit au Canada.
J'ai échangé avec Agnès mais n'ai pas eu à ce jour plus d'informations.
9. Le 06-06-2012 à 16:52:07 par dominique :
Mon beau-père s'appelle Laurent Landry Guy, il devait partir sur le Monge, mais souffrant d'une entorse à la cheville son commandant lui a interdit de partir.Il a été déclaré mort à sa famille. Quelques mois aprés il réapparaissait, il nous en parle souvent. Il a aujourd'hui 89 ans et va très bien.
10. Le 06-01-2011 à 02:05:59 par catherine vachon :
Merci de m\'avoir répondu concernant mon oncle George Levet mort à bord du sous marin Monge. Je n\'ai pas eu le temps de faire des recherches depuis votre courriel mais n\'hésitez pas à me contacter si vous avez de votre côté du nouveau.Je ferai de même. cordialement
11. Le 17-06-2010 à 10:21:19 par johan Aurelle :
bonjour
suite a ma demande de 2008 sans reponse , je suis toujours a la recheche de photos et documents sur l'escale du Monge et du Pegase a Saigon au debut de la Guerre
ancien sous marinier , je cherche a faire une plaquette sur cette presence ainsi que sur la fin par accident du Phenix en 1938
de meme les photos doivent me permettre de realiser un diorama
mon email : johanaurelle@yahoo.fr
Merci d'avance pour votre cooperation
Johan
12. Le 07-10-2009 à 15:10:52 par BLOC'H alain :
bonjour...mon grand oncle,edmond bramoullé,quartier maitre mecanicien ,originaire de guisseny était à bord du sous marin monge coulé au large de Diégo suarez......j aimerais retrouver une photo de l équipage....est ce possible???
cordialement Alain BLOC'H....
13. Le 06-04-2009 à 11:40:25 par BONFANT Jean Claude :
Bonjour,

Merci beaucoup pour votre réponse concernant le sigle K.U.K
J'ai tardé à vous répondre car je n'ai pas internet et l'utilise par l'intermédiaire de ma fille.
Je suis désolé, mais j'ai encore besoin de votre savoir. Avez vous des renseignements concernant les destroyers de la classe Tatra ? Je n'ai aucun document concernant la marine autrichienne de la guerre 14-18.
Etes vous interessé par une copie d'une coupure de journal écrite par Henri Danguy, relatant la fin du premier Monge.
Cordialement,


14. Le 17-03-2009 à 16:43:15 par patyvan :
Bonjour,

quelle est la véritable histoire du Monge 2 coulé en 1942 ?

Patyvan

Patyvan@wanadoo.fr


15. Le 10-03-2009 à 21:05:40 par lapasset frederic :
je suis le petit fils d'un rescapé du monge 2
il a été arpette à st mandrier comme mécanicien dieseliste son nom LAPASSET raoul il été de Bandol il aurait 89 ans
16. Le 19-02-2009 à 10:16:15 par Jean-Luc DELAETER :
Bonjour,

Je vous propose la réponse suivante, mais elle est a vérifier.....
Kaiserliche und Königliche" c'est à dire "empire et royaume"

Le Balaton et le Czepel étaient des Destroyers de la Classe Tatra.

J'espère avoir répondu à vos interrogations ou tout au moins donné une piste de recherche

Cordialement

Le Webmestre
17. Le 19-02-2009 à 09:10:33 par Bonfant Jean-Claude :
{Question à Monsieur Marco Morin :}

Pouvez vous me dire :

* Ce que signifie K.U.K devant le nom du navire {{Balaton}} ?
* A quel type de navire était le {{Balaton}} et le {{Czepel}} ?

Merci d'avance,
18. Le 19-02-2009 à 09:02:25 par Bonfant Jean-Claude :
{En réponse à Monsieur Catanzano Serge}

Le sous marin {{Monge}} n°1, coulé le 28 décembre 1916, devant le port de Cattaro (actuellement Kotor au Monténégro), était commandé par le lieutenant de vaisseau Roland Morillot. Son second était l'enseigne de vaisseau Appel.
Le 18 mars 1915, le capitaine de frégate du Petit-Thouars, était commandant en second du cuirassé {{SUFFREN}} qui était commandé par le capitaine de vaisseau Marguerye.
Le cuirassé {{SUFFREN}} était le navire amiral de la division française qui participa à l'attaque navale franco-britannique à l'entrée du détroit des Dardanelles. L'amiral Guépratte commandait cette division, constituée des cuirassés {{Bouvet, Charlemagne et Gaulois}}.
19. Le 09-02-2009 à 15:58:09 par LEONI Jacques Marseille :
Je suis preneur d'une photo du S/M Monge, pour illustrer un dossier sur les Marins qui ont rallié la France Libre après avoir été retenus par les Anglais en Afrique du Sud de NOV 41 à 1942 43 : le S/M Monge escortait le Convoi parti de Saigon le 5 septembre 1941 vers la Métropole via La Réunion, Madagascar, et qui a été arraisonné par une Force Navale Anglaise au large de Durban ( Afrique du Sud), et les Équipages internés pendant de longs mois.

j'ai reconstitué le convoi : Le CAP TOURANE ; Le COMPIEGNE ; SI KIANG ; Le CAP PADARAN ; Le BANGKOK ; Le Cdt DORISE
S/M MONGE ; Escorteur : Le d’IBERVILLE
et je cherche ce que sont devenus tous ces navires, dont le Monge.
Merci

Cordialement

jacques.leoni@neuf.fr

20. Le 07-02-2009 à 10:03:41 par Gustave :
J'ai oublier de préciser que le petit garçon est photographié avec son pére et sa mére ( En 1950)
21. Le 31-01-2009 à 11:13:00 par GUSTAVE :
En 1950, je travaillais en Ecosse à Dundee. Au club français de Dundee, où de nombreux anciens combattants se réunissaient. J'ai fait la connaissance avec M. Marcel Maugé. Que ses camarades considéraient comme le seul survivanr du "Monge" coulé par les anglais au large de Madagascar. Il avait disait-on été oublier sur le pont lors de la plongée du bâtiment. Recueilli en pleine mer par un bâtiment ami, il avait été soigné à Tananarive. Il avait repris le combat , avait été blessé lors d'un bombardement du port de Glasgow. Marié à une écossaise, ils avaient à l'èpoque un charmant petit garçon dont j'ai la photo. Est-ce le même?
22. Le 13-01-2009 à 17:59:58 par ROUMAGOUS Christiane nièce de Monsieur CORDEILLIER René disparu en 1942 :
bonjour,je vous ai contacté le 18/11/08, depuis j'ai par le plus grand des hazards rencontré un Monsieur qui habite dans ma commune et qui a connu mon oncle à Toulon en 1942 et non en 1944 comme je l'avais noté. Ce Monsieur m'a remis une photo sur laquelle était mon oncle, ainsi que trois de ses camarades, tous PERIGOURDINS. D'eux ne sont pas revenus de mission dont mon oncle René qui était mécanicien à bord du sous marin le Monge. Je précise que ce Monsieur naviguait lui sur le cuirassé "Condorcet".Cette photo, je l'ai faite agrandir et je l'ai expédié à mon oncle, le dernier de la fratrie.

23. Le 13-01-2009 à 13:12:19 par Courageaux anonyme :
MORENO José-Michel, 62 ans, fils du quartier maître élèctricien MORENO Joseph Antoine réscapé du Monge 89 ans a en sa possession une photo du Monge et son copain le Pégaze tout deux en rade de Sâîgon, ainsi que quelques histoires sur les péripéties de ce sous marin (j'ai encore une éxellente mémoire)si celà interresse quelques uns des enfants ou petits enfants des disparus ou réscapés je veux bien vous répondre. Par lettre parce que les ordis et moi......Voici mon adresse MORENO josé-michel 18 rue de la garenne 11190 Antugnac.
24. Le 13-01-2009 à 11:39:21 par Courageaux anonyme :
je m"appelle MORENO José-michel, fils du quartier maître MORENO Joseph Antoine embarqué sur le MONGE 2 (Q 144). Mon pére (89 ans bientot) m'a raconté trois ou quatre histoires du Monge (arraisonnement et coulage d'un cargo Grec en Méditerranée, délivrance d'un pétrolier d'un port tenu par les Anglais, bombardement de Bizerte par les Italiens (le Monge étant amarré avec d'autres sous marins), plus de petites anècdotes d'indo. Un problème ! Je vaut pas grand chose en ordi et comme j'ai soixante deux piges j'ai pas trop la rage de m'y mettre mais pour tous les enfants et petits enfants des réscapés ou disparus du MONGE QUI VEULENT LES CONNAITRE, je me ferais un plaisir de répondre à leur lettre . Je leur enverrai même une photo (la seule que j'ai) du Monge avec son copain le Pégaze en rade de Saïgon avec en fond la petite paillotte flotante de la vigie du port. Moi, j'étais au 1 R.I.A.O.M à Dakar en 67 avec Delaunay, Bigeard et le vice Amiral Rivière. Mon adresse MORENO josé michel 18 rue de la Garenne 1119O ANTUGNAC.
25. Le 18-11-2008 à 18:25:00 par ROUMAGOUS Christiane nièce de Monsieur CORDEILLIER René disparu en 1944 :
bonjour. je fais également des recherches sur le Monge.Mon oncle,frère de mon père a permuté avec .un homme qui est resté à terre.Il a donc péri dans le naufrage. Il y a deux jours je vous ai fait un petit courrier que vous n'avez sans doute pas retenu. Merci à vous par avance.
26. Le 12-11-2008 à 18:33:09 par Courageaux anonyme :
Je viens d'avoir mon frère au téléphonne .Il a récupéré le livret militaire de mon père et d'autres papiers . Il m'a dit que le commandant du Monge s'appelait Dupetit Thouars et non de Larmina .Quelqu'un peut-il confirmer .
27. Le 12-11-2008 à 17:49:29 par Catanzano serge :
J'ai vécu 14 ans à Madagascar (1957 à 1970 ) dont 3 ans à Diego-Suarez ou mes 2 filles ainées sont nées .Si j'avais su que le 2ème Monge y avait été coulé , je me serais intéressé à son histoire car mon père avait fait 6 ans sur le Monge de 1909 . J'ai conservé des amis à Madagascar , notamment un Malgache capitaine au long cours de la marine française .Il réside pas loin de Diégo et je vais lui demander de se renseigner .
28. Le 12-11-2008 à 17:34:32 par Catanzano serge :
Grand merci pour votre réponse , Monsieur José Vasseur .Pour continuer cette histoire , après 5 ou 6 ans sur le 1er Monge , mon père m'a raconté qu'il a pu débarquer de ce bateau car il avait pu trouver un marin avec qui permuter .On ne pouvait quitter un sous-marin sans avoir trouvé un remplaçant .Quelques mois plus tard , le Monge était coulé .Quelqu'un pourrait-il me dire si le commandant du 1er Monge s'appelait bien De Larmina (orthographe de ce nom sous toute réserve .
29. Le 12-11-2008 à 12:19:04 par José VASSEUR :
Il y a bien eu deux sous-marins qui ont porté le nom : MONGE
Le premier faisait partie du programme de 1905 et entra en service en 1909. Il fut perdu en 1915
Le second de la plus grande série construite en France cele des 1500 tonnes dont faisait partie le Casabiance fut mis en service en 1932 et fut perdu en 1942.

Bien cordialement . josé.
30. Le 11-11-2008 à 18:26:51 par Catanzano serge :
Mon père a été radio sur Le Monge de Juillet 1910 à Juillet 1914 et pendant une partie de la guerre de 1914 .Il s'était engagé pour 4 ans et n'a pas eu le temps d'être démobilisé .J'aimerai entrer en contact avec vous
31. Le 11-11-2008 à 18:13:06 par Catanzano serge :
Mon père , né en 1889 , a opté pour la nationalité française en 1910 en se présentant a l'incorporation à Toulon . Il a embarqué sur un sous marin Le Monge marchant à la vapeur en surface et sur batteries en plongée , c'est du moins ce que je crois me rappeler et j'ai une bonne mémoire . Dans un musée de la marine qui était au Trocadéro à Paris , j'ai vu un éclaté de la maquette de ce sous marin .Avant d'aller plus loin , j'aimerais que l'on me confirme qu'il y a eu 2 Monges , celui de mon père et celui qui a été coulé en 1942 , car celui de mon père aurait aussi été coulé pendant la guerre de 1914.1918
32. Le 02-11-2008 à 21:54:28 par Courageaux anonyme :
bonjour a vous

Mon grand pere Yves BERNARD decede en 85 etait cuisinie a bord du monge.
Il serait tombe malade avant que le sous marin ne parte pour sa derniere mission et malgre le fait de vouloir embarque le "pacha" l aurais tout de meme laisse a terre.

Je sais que mon pere aimerais avoir des photos du monge et quant a moi j aimerai connaitre quelques site ou je pourrai trouver l histoire de ce navire et de ce qui lui est arrive.
Merci a vous si jamais vous pouviez me communiquer sur ma boite mail quelques elements.

A B arnaud.bernard0177@orange.fr
33. Le 02-11-2008 à 09:52:19 par Courageaux anonyme :
bonjour

je viens de recevoir un mail de JY CALOT petit fils de Mr LECOU rescapé du monge. je pense que nous avons ainsi les noms des trois rescapés. En ce qui concerne mon pére EMILE MABIRE (décédé en 88) il était malade lors du départ et n'a pas embarqué.
J'ai tres peu d'informations, ma mére en a peut être plus. transmettez au grand pére de votre femme mes salutations et restons en contact pour échanger des informatipns

cordialement

JP MABIRE
34. Le 02-11-2008 à 08:05:54 par jeanyves :
Bonjour, mon grand père Fernand Lecou était sous marinier sur le monge coulé le 08/05/1942, il était "rescapé" car il a échangé sa place au dernier moment, avec l'accord du commandant, avec un jeune sous marinier qui n'avait jamais plongé. Il fut considéré comme disparu par la marine jusqu'en septembre 42. Ma grand mère se souvient que son époux lui parlait de 3 "rescapés" au total. Je souhaite rentrer en contact avec les familles de ceux ci. mon mail : jycalot@yahoo.fr merci
35. Le 29-10-2008 à 17:25:39 par robin :
LE GRAND pére de ma femme est toujours vivant 89 ans a débarquer 10 jours avant que le monge soit coulé il s appel joseph Moréno il habite a lattes (34)

36. Le 07-10-2008 à 09:35:32 par johan Aurelle :
bonjour , ancien sous marinier -Psyché et le Terrible- je vis maintenant au Vietnam et je cherche tous documents relatif à la presence des sous marins en Indochine , alors si vous avez des photos à m'envoyer pour ma recherche je serais on ne peux plus heureux
merci d'avance

37. Le 29-08-2008 à 17:41:00 par Courageaux anonyme :
non je n'écrit pas de livre mon mail jmabire@strasbourg.fnclcc.fr
38. Le 21-08-2008 à 16:13:50 par Courageaux anonyme :
Si vous le désirez, laissez moi votre e-mail afin de vous envoyer une photo du sous-marin "Monge" à Saigon.
Ecrivez-vous un livre pour le commercialiser pour votre famille ?



39. Le 20-08-2008 à 18:04:04 par Courageaux anonyme :
s'il s'agit du même sous marin qui était basé à Madagascar mon pére Emile MABIRE a été débarqué avant le départ du sous marin et a survécu. Il est décédé en 1988. s'il s'agit et je le pense dê l'autre sous marinier j'aimerais rentrer en contact avec vous

JP MABIRE 03 88 93 29 97

40. Le 20-08-2008 à 17:38:36 par Courageaux anonyme :
Bonjour,

Je pense qu'il s'agit du sous marin monge coulé alors qu'il était en poste à MADAGASCAR. Je ne connais pas la date ni les circonstances de sa disparition. S'il s'agit du même, mon pére hélas disparu maintenant (1988) faisait partie de l'équipage et était malade lors du départ du MONGE, il a donc été un des seuls survivants, sa famille l'a cru mort j'usqu'à la fin de la guerre .Merci de m'envoyer toute documentation ou photo, ma mére pourrait peut être vous raconter les éléments qu'elle connait qui sont en fait assez maigres.

merci

JP MABIRE
41. Le 27-07-2008 à 00:03:38 par marsouin.papenoo :
bonsoir

je suis trés intéressé par la photo du monge à saigon, car je suis en train d'écrire toute l'histoire de ce sous-marin de 1500 tonnes. cela fait plusieurs années que je fais des recherches à travers les services historiques pour me procurer des documents et renseignements sur ce type de bâtiment (31 unités). c'est fastidieux mais tellement plaisant. merci pour votre collaboration et j'accepterais tout documents (photos, copies, lettres) en votre possession. a l'avance merci infiniment
42. Le 16-07-2008 à 16:15:15 par Courageaux anonyme :
Merci pour votre message, je serais très heureux de recevoir une copie de ces photos par e-mail : dominique.boyer@orange.fr
Cordialement,
D. Boyer


43. Le 16-07-2008 à 16:12:39 par Courageaux anonyme :
merci infiniment de votre message, cela me ferait très plaisir de recevoir une copie de ces photos, voici mon adresse e-mail : dominique.boyer@orange.fr
Cordialement,
D Boyer
44. Le 12-07-2008 à 11:27:27 par Patrice Moreau :
bonjour,parmi des photos retrouvées chez mes parents,j'ai trouvé une carte postale du sous-marin MONGE,et deux grandes photos montrant deux sous-marins en bassin de radoub ou ,sauf erreur,l'un d'eux,serait le MONGE. Mon père,Moreau Marcel né en 1913 a servi dans les années 30 sur le MONGE et le SURCOUF.Si vous croyez qu'il s'agit du même MONGE,je vous adresserais copie des trois photos.
cordialement,
Patrice Moreau.