L'Amicale Doris de l'AGASM rendra hommage aux disparus du Sous-Marin Eurydice aux travers de plusieurs manifestations......

La réflexion d'un ami Sous-Marinier, "BARRACUDA", quels noms pour ces Sous-Marins de l'Avenir ?

La réflexion d'un ami Sous-Marinier, "BARRACUDA", quels noms pour ces Sous-Marins de l'Avenir ?
article posté le 07-01-2005 à 15:58:53, par Jean-Luc DELAETER





Aujourd'hui, le programme « Barracuda » prend consistance physique, non pas comme unité, mais la construction de leurs différents éléments commence . Les « Barracuda » apporteront aux forces sous-marines françaises des capacités jusqu'à lors encore inconnues.


Capables de porter des missiles de croisières, ils pourront frapper les terres, ils se déplaceront avec un silence presque parfait tout en accueillant un équipage réduit avec un confort que l'on pourra dire comme tel . Le premier de ces sous-marins devrait entrer en service en 2013, puis un devrait suivre toutes les deux années afin remplacer les six sous-marins nucléaires d'attaques du type Rubis .

Ces derniers durant leur construction, ou même après leur mise à l'eau, changèrent de nom . A l'origine ils devaient être nommés : Provence (Rubis), Bretagne (Saphir) et Bourgogne (Casabianca) . Ils furent renommés en souvenir de certains de leurs aïeux qui s'étaient si merveilleusement comportés durant la Seconde Guerre Mondiale .

Le 11 novembre 2004, le recensement des « Poilus » ne faisait état que d'une quinzaine de survivants . Combien reste-t-il des sous-mariniers de ce terrible conflit ? Comment lors du futur centenaire du début de cette horrible guerre, rendre honneur à ces marins qui combattirent avec une arme qui était à l'époque encore pratiquement « expérimentale » ? Ils vécurent ces effroyables instants dans des conditions d'inconfort total . Et pourtant, combien d'exploits, tant personnels que collectifs furent accomplis, combien d'actes de bravoures se sont-ils déroulés des eaux de la mer du Nord à celles des Dardanelles ?

Des noms ressortent régulièrement, et ont pour certains déjà été portés sur les massifs de nos sous-marins :


- Lieutenant de Vaisseau Roland MORILLOT (sous-marin Monge);

Ici un lien d'histoire



- Lieutenant de Vaisseau John O'BYRNE (sous-marin Curie);

- Enseigne de Vaisseau Pierre CHAILLEY (sous-marin Curie);

- Lieutenant de Vaisseau René AUDRY (sous-marin Bernoulli);

- Lieutenant de Vaisseau Henri FOURNIER (sous-marin Saphir);


- Lieutenant de Vaisseau Louis AUBERT DUPETIT THOUARS DE SAINT-GEORGES (sous-marin Joule) .

Combien d'autres noms pourraient être cités ?
Est-ce que presque cent années après leurs exploits, leurs noms chargés de gloire ne pourraient de nouveau naviguer au sein des forces sous-marines françaises ?

Christian




N'hésitez pas à répondre à cet article, laissez vos remarques, vos questions....!!!!



 
11 réactions
2. Le 26-08-2009 à 18:13:06 par Courageaux anonyme :
Pour ma part je vais rentrez à maistrance sous peu et j'èspère avoir un jour la chance de servir sur ces nouveaux SNA......
3. Le 12-01-2007 à 03:11:51 par Jeff :
Merci pour cette reflexion sur les noms portés par ces futurs chasseurs!!

Pour ma part, ayant été comblé par ma découverte des sous marins en visitant le Redoutable, je me suis un peu creusé les méninges. Pourquoi pas donner des noms de prédateurs marins comme le nom de cette classe le suggère: Barracuda, mérou, congre, espadon, baliste...? Le baracuda étant le premier SNA mis en service!
Je profite de cet espace de liberté pour exprimer mon respect et mon envie à tous les sous mariniers. Vivre 70 jours de suite tapis à 300m sous le niveau de l'eau, seuls des hommes passionnés et animés d'un profond sentiment de dévouement peuvent réaliser cet exploit! si certains voulaient partager avec moi leur expéreince n'hésitez pas, réponse garantie!

4. Le 01-10-2006 à 21:46:45 par BESOLI Hervé :
Ne jamais oublier les anciens qui sont des exemples pour nos jeunes marins et il est donc sain de donner leur nom à des unités ; ce n'est pas regarder en arrière que de les honorer de la sorte. Maintenant, il est vrai (de mon point de vue bien entendu) que faire référence à la révolution (sans majuscule SVP) n'est pas souhaitable, sachant surtout ce qu'il est advenu alors de notre Marine à cause de ces terribles événements.

5. Le 15-03-2006 à 14:24:36 par vincent :
jaimerai etre sous marinier depuis tout patit jai envie de travailler dans un sous marin
6. Le 01-03-2006 à 11:17:01 par morales martin francois manuel...empereur des vices :
salut a tous les amis des forces francaises sous marines...voila...je suis en train de mettre au point celui qui devrait etr le plus puissant et le plus rapide mais aussi bien sur le plus indestructible des sous marins jamais construit par l homme...je vous invite donc a prendre contact avec moi afin que je vous remette le dossier complet...en echange de jolies monnaies...d euros de preference...pour une valeur de 3 milliards d euros...ou une femme pas trop moche ,pas trop vieille et pas trop conne,qui connait les usages et les modes de manipulation de ses longs tubes rigides et hydrolubrifies que l on nomme sous marins
7. Le 17-02-2006 à 21:47:08 par Courageaux anonyme :
et si ce n'etait que ca a l'arriere ce sera une croix de st andre un x a l'arriere pour les performance pour les mat non ce ne seront pas que des optotronique et oui pas trop de sous et technologies obliges on resteras sur un massif mais avec des mats a fut etanches tels que le periscopes d'attaque ou shf enfin voila j'ai huit ans de boutique sur sna et je me documente pas mal sur les sous marins du futur car je sui voue a navigue dessus et moi je verrai bien cas sous marin avec des p'tit non de la classe diamant cela me ferait enormement plaisir voila pour moi a plus tard
8. Le 28-11-2005 à 11:49:53 par smmorse :
Le petit dessin est déjà dans l'erreur...Il n'y aura pas de mâts extérieurs pour les barracudas. Ce qui permettra de disposer le PCNO où l'on veut, notamment très bas dans le sous-marin.

En ce qui concerne la propulsion, elle sera mixte, électrique et turbo-mécanique...Néanmoins, la vitesse ne sera pas faramineuse (23 noeuds) mais une vitesse tactique élevée (16 noeuds).
La durée du combustible coeur sera très grande, ce qui évitera les périodes d'indisponibilité prolongées.

En ce qui concerne les noms des Barracudas, rien de défini, l'option type Narval...Pourquoi pas.

Cordialement.

smmorse

9. Le 03-03-2005 à 11:53:32 par Courageaux anonyme :
très bonne idée que cette reflexion sur les nom des futur BARRACUDA.

Pour ma part, je pense qu'il est essentiel de se projetter vers l'avenir plutôt que sur le passé. Deplus, de part leur capacité d'action et de projection de force, ces futur subs doivent porter des noms faisant directement reférence a leurs nouvelle puissance d'actions.

leur noms devraient inspirer de la fierté pour notre marine et de la peur (après tout on parle bien de SNA et donc de "CHASSEURS") pour les autres marines ...



10. Le 02-02-2005 à 01:47:31 par Landoald :
Article très intéressant et dont l'intention est louable. Les exploits ou le dévouement de nos prédecesseurs ne doivent pas être oublié. Cependant cette tradition de porter encore et encore les mêmes noms, aussi prestigieux soient-ils, ou de prendre les noms d'illustres marins, a quelque chose d'obsolète et de dépassé pour moi. J'aimerais tant qu'en parlant d'un bâtiment de notre marine en service, on ne songe pas seulement aux vieilles photos poussiéreuses en noir et blanc ou aux gravures anciennes, mais à un sentiment de force et de modernité, quelque chose de bien plus motivant pour une marine jeune et qui va de l'avant, et non le regard vers l'arrière.
Par exemple, voir les noms des SNLE, quoique directement issus de l'époque révolutionnaire (encore la tête tournée vers l'arrière...)
11. Le 17-01-2005 à 19:29:38 par Michel SOLEILLANT :

Toutes mes félicitations pour votre article et analyse.
En effet,peu d'anciens marins,parlent de leur passage dans la Royale,et c'est
bien dommage.A l'heure actuelle et avec la professionalisation,nous avons peu
de contact avec la génération qui est à l'oeuvre sur nos batiments.
Mais je sais qu'il font un sacré boulot.
En connaissance de cause,pour étre resté,18 ans à Kéroman.

Amitiés.

Michel

12. Le 15-01-2005 à 18:15:48 par Alain RASSEZ - QM Torpilleur AMT Béarn - EE Vauquelin - EC LE Fougueux :
Pour les noms de sous-marins on ne devrait pas oublier le Commandant L'HERMINIER ou l'Amiral Thierry D'ARGENLIEU ou alors revenir à des noms plus courants comme Barracuda ou plus connus comme Morse Requin Espadon Morse Marsoin et Narval ... Réflexion sur une réflexion d'un ancien 1960/65.

Pour le Webmaster : Je tiens à votre disposition des photos (sous-mains et autres des bâtiments de la Royale de 1960 à 1965 et d'autre récupérées de sources différentes - si vous êtes intéressés me contacter Alain RASSEZ (alainalautre@hotmail.com)
Pour info Mle 1979T60 - Amicalement.
 

Ajouter un commentaire
Je désire ajouter un nouveau commentaire pour cet article
Rechercher sur le site
Le plan du site
Section Doris de l'AGASM - Les Sous-Mariniers de Flandres-Artois
Les Officiers Mariniers des Hauts de France
Association "Un Sous-Marin à Dunkerque"
Nos reportages textes et photos - Nos Bases Picasa
Recherches - Témoignages
Bibliothèque - Maquettes - Vidéothèque - Presse - Sur la toile
Actualité - Cérémonies - Commémorations
AGASM et ses sections
AMMAC
La Marine Nationale
ACORAM - Section de Dunkerque
En souvenir de.
Offres d'Emploi
Derniers commentaires
05-04 : Aréthuse III - Des Sous-Marins de chasse de type... - moles
20-03 : Les arpets 50 ans après Une école de la Marine... - Eric Robin
16-03 : Doris III - L'accident du 22 octobre 1983 sur le... - henri sautreuil
06-03 : Sous-Marin Requin S 634 - Un Sous-Marin faisant partie... - Brigitte Suard
04-03 : Il y a 50 ans le Sous-Marin Eurydice coulait avec... - Yvon Guigand
Les billets les plus populaires
1. Sous-Marin Requin S 634 - Un Sous-Marin faisant partie de l'escadre de l'atlantique et basé à la BSM de Kéroman de Lorient
2. La base abri de Dunkerque de 1941 à 1958
3. Emeraude - Un Sous-marin Nucléaire d'Attaque - Le mercredi 30 mars 1994 un accident mortel sur le SNA
4. Les arpets 50 ans après Une école de la Marine Nationale
5. Doris I Tragédie du Sous-Marin disparu