Prochaine réunion de l'Amicale Doris de l'AGASM à Watten le 9 septembre 2017
Doris I - Les symboles et signes distinctifs portés successivement par le Sous-Marin
article posté le 10-01-2006 à 23:24:10, par Jean-Luc DELAETER

- Par Jacques FAVREUL, membre de la section Doris de l'AGASM Le symbole d'un sous-marin, parfois appelé "marque particulière" ou encore "marque distinctive", est peint de chaque côté de son kiosque ; il permet de l'identifier parmi tous les sous-marins de même type ou qui présentent la même silhouette, que les bâtiments soient à la mer ou au port. En effet, à l'époque de la Doris I, les sous-marins étant relativement nombreux, le sous-marinier revenant tardivement d'une bordée terrestre avait tout intérêt à retrouver son bord ... sans trop d'hésitation ! Cependant, en prévision d'une période de tension internationale susceptible d'aboutir au conflit armé, le symbole ne devait pas être lisible de trop loin en mer, à une époque où les sous-marins étaient la majeure partie de leur temps en surface, ne prenant la plongée qu'à l'alerte. Remarquons par ailleurs que dans une relation historique autre que celle axée sur la construction navale, pour éviter toute confusion il ne convient pas de citer aussi avec le symbole, le "numéro de coque" qui toujours précédé de la lettre Q, est donné dès que la construction du bâtiment est programmée et n'a jamais figuré que sur du papier ... Pour permettre à ceux qui détiennent ou examinent des photos de nos anciens sous-marins d'identifier la Doris I et de dater au moins approximativement ces photos, voici, extraits du très intéressant ouvrage édité en 2003 au SHM par le colonel Jean Guiglini "Les marques particulières des bâtiments de guerre français", les sept symboles que la Doris avait successivement portés pendant les dix ans de sa courte vie, depuis sa mise en service jusqu'à sa fin le 8 mai 1940. En effet, la plaque montrant en relief le nom du sous-marin (et qu'il n'a pas toujours portée) n'est pas toujours visible sur les photos et quand cette plaque est visible, le sous-marin ne portait pas toujours un symbole, ce qui pouvait être le cas pendant les périodes de réparations ou les refontes, ou quand en 1937 la Doris avait été temporairement non endivisionnée et rattachée non pas à la 5° escadrille mais au centre des sous-marins de Toulon, où elle a probablement participé à la formation des futurs sous-mariniers. A partir d'octobre 1937, le sous-marin portait la marque du chef de division, d'où le dernier chiffre 1 de son symbole tandis que le premier ou les deux premiers chiffres montraient son appartenance à la 13e division. | 1/4/30 au 1/2/32 | DO | Jusqu'au 15/8/36 les symboles sont blancs (avec ombrage pour qu'ils puissent être lisibles lorsque en 1930 et 1931 la coque était blanche) | | 1/2/32 au 1/10/32 | N2 | La coque est de couleur sombre, presque noire | | 1/10/32 au 1/6/33 | Z7 | . | | 1/6/33 au 1/12/33 | . | Pas de symbole | | 1/12/19 au 1/2/35 | Z7 | . | | 1/2/35 au 1/1/36 | . | Pas de symbole | | 1/1/36 au 15/8/36 | DR | . | | 15/8/36 au 1/10/36 | . | Pas de symbole | | 1/10/36 au 15/2/37 | 17 | Les symboles sont rouges (pour n'être visibles qu'à très courte distance) | | 15/2/37 au 1/10/37 | . | Pas de symbole mais à partir du 1/4/37 pendant la guerre civile en Espagne : bandes tricolores de nationalité La coque est en bleu de Prusse | | 1/10/37 au 1/5/39 | 31 | Jusqu'au 1/4/1939 : bandes tricolores | | Du 1/5/39 | 131 | . | En observant des photos de différentes époques, on constatera qu'à partir de 1932 (comme pour les autres 600 t) le canon de 100 a été remplacé par un canon de 75, que la forme du kiosque diffère d'une photo à l'autre car il a été modifié à plusieurs reprises au cours des refontes ou grandes réparations et qu'à partir de 1937, les deux mâts supports d'antenne radio ont été supprimés (comme à la même époque pour tous les autres sous-marins).

 
Pas encore de réaction

Soyez le premier à réagir sur cet article.

 

Ajouter un commentaire
Je désire ajouter un nouveau commentaire pour cet article

 

 

 
 
Rechercher sur le site


Le plan du site
Section Doris de l'AGASM - Les Sous-Mariniers de Flandres-Artois
Les Officiers Mariniers de Nord-Artois
Association "Un Sous-Marin à Dunkerque"
Nos reportages textes et photos - Nos Bases Picasa
Recherches - Témoignages
Bibliothèque - Maquettes - Vidéothèque - Presse - Sur la toile
Actualité - Cérémonies - Commémorations
AGASM et ses sections
AMMAC
La Marine Nationale
ACORAM - Section de Dunkerque
En souvenir de.
Offres d'Emploi



Derniers commentaires
23-09 : 2017 Samedi 23... - Bernard
20-09 : La journée de la... - SEYS Bruno
20-09 : Narval - Le... - Jacques DUBOIS
19-09 : La journée de la... - DELAETER Jean-Luc
18-09 : 2017 Samedi 9... - SEYS Bruno
18-09 : 2017 Samedi 9... - SERPOLLIER
17-09 : 2017 Samedi 9... - patrick jacquemart
17-09 : 2017 Samedi 9... - PECHARD André
17-09 : 2017 Samedi 9... - SERE Claude
10-09 : Sous-marin Requin -... - dieudonne

 

Les billets les plus populaires
1. Sous-Marin Requin S 634 - Un Sous-Marin faisant partie de l'escadre de l'atlantique et basé à la BSM de Kéroman de Lorient
2. La base abri de Dunkerque de 1941 à 1958
3. Emeraude - Un Sous-marin Nucléaire d'Attaque - Le mercredi 30 mars 1994 un accident mortel sur le SNA
4. Les arpets, 50 ans après - Une école de la Marine Nationale.
5. Doris I - Tragédie du Sous-Marin disparu
6. Comment ça marche un sous-marin ?
7. Aréthuse III - Des Sous-Marins de chasse de type classique
8. SNLE - Les Sous-marins Nucléaires Lanceurs d'Engins en photos
9. Casabianca - Charles BERNARD, Sous-Marinier pendant la guerre 39-45, il nous retrace son embarquement sur ce Sous-Marin ...!
10. SNA - Les Sous-Marins Nucléaires d'Attaque en photos


 

 

 

 

   
Mentions légales | Plan du site | Contacts