L'Amicale Doris de l'AGASM rendra hommage aux disparus du Sous-Marin Eurydice aux travers de plusieurs manifestations......

Dimanche 18 décembre 2005, cérémonie en hommage au Sous-Marin PROTEE

Dimanche 18 décembre 2005, cérémonie en hommage au Sous-Marin PROTEE
article posté le 18-12-2005 à 17:04:00, par Jean-Luc DELAETER

Ce dimanche 18 décembre 2005 à 09h30, à la Seyne-sur-Mer s'est tenue une cérémonie en hommage aux disparus du sous marin PROTEE, cette commémoration s'est déroulée au carrefour portant le même nom.

La Marine Nationale était représentée par une délégation en arme de la préparation militaire de la Seyne-sur-Mer et les autorité miltaires du CIN de St Mandrier.

Deux allocutions furent prononcées, c'est d'abord Monsieur MORALES, seul survivant du Sous-Marin qui pris la parole, suivi le 1° Ajoint au maire de la Seyne-sur-Mer. La célébration se termina par un dépot de gerbes.


Comme vous pouvez le constater sur les photos, le soleil était de la partie.

-Gérald THIERY
Le Président de la section Rubis de l'AGASM

LA PERTE DU PROTEE



Source : Documents Marc CASTEL de la section Narval

- Première version :jusqu'en 1995 :

Le 19.12.1943, au cours de sa seconde mission, il fait surface puis est coulé au canon par un chalutier allemand au large de Marseille.

- Deuxième version:

Le 6 avril 1995, l'épave est découverte par le directeur de la COMEX , Henri DELAUSE, qui opère à bord du sous-marin d'exploration REMORA 2000. L'épave est sur un fond de 125 mètres , sur le plateau des Blauquières, près de la fosse de Cassidaigue, à 20 milles de Marseille. Le sous-marin repose à plat, légèrement incliné. De l'examen il ressort que le sous-marin a sauté sur une mine qui n'a endommagé que le kiosque. Tous les panneaux sont fermés. L'épave, en état de conservation remarquable et contenant encore les corps des sous-mariniers, a été déclarée « sépulture maritime » par la Marine Nationale.

-74 victimes dont 3 anglais


.

.


- Cdt au 19.12.1943: LV Georges MILLÉ

- Etat-Major : LV Frédéric. VIÉ - I.M Louis LAUBIE - EV René DUBOIS - EV Robert ETIENNE

- Equipage : GILLET Jean - L'HERMITTE Jean-Yves - VARLET Georges - CASE Jean - CUFF Pierre - LE FOLL Noël - LABBE Joseph - BURTEY René - RIOU Albert - CATHOU Roger - VILLALARD Frédéric - CAMENEN Joseph - GUENVER Victor - BRIANT Marcel - AUBERT René - PUJOLS André - JOUANJEAN Olivier - LE GOULM Henri - JAGOT Pierre - MARTIN André - BASSARD René - RAVARD - SEBIRE Pierre - LAGAT Jacques - BARBIER Jean - FORTUNY Michel - KERVAREC Mathieu - BUONO François - BULBER Etienne - NICOLAS Albert - PERON Jean-François - CURTET Gilbert - CECCALDI Pierre - JOUAN Auguste - FAROULT Raphaël - LECLEACH Eugène - GIRAULT Emile - QUILLIEN Joseph - PAPENHOFF Georges - JARDIN Pierre - KERLOCH Raymond - BOUVIER Louis - CHAPUIS René - BLANDAMOUR André - BARRES Georges - LEFEBVRE André - VOILLAT Robert - THEVENARD René - POIROT Séraphin - GUILLOU Ernest - LE DUC Joseph - SEILER Auguste - ROUSSEAU Robert - FRELIN André - BONJEAN André - BAZIN Pierre - LABORIE Maurice - ANDRE Louis - LE CHANTOUX Yves - LAMOTTE André - FAVALI André - MOURET Guy - MAGGIOTTI Paul - BARBREAU Marcel - MAURICE Paul - VIAUD Lucien -

- Equipage anglais : S/Lieutenant DAWAEL Aurian - Acting leading signalman USHERWOOD John - Acting leading

- télégraphist COLLIER Denis -



 
15 réactions
2. Le 16-03-2016 à 09:08:35 par gregnac :
bonjour le pere a ma mere y ete est le prouve jamais son nom pourquoi ( andre brassier ne a fourras 17 merci de me donner explication
3. Le 01-10-2014 à 00:27:32 par Braunstedter :
Mon frère était un ami de Auguste-Marcel SEILLER engagé volontaire dans la marine juste avant la guerre. Il fait parti de l\'équipage du Protée. Il avait un frère cadet René. La famille Seiller, dont le père sera maire pendant l\'annexion Allemande et après la guerre pendant plusieurs mandat, est au coeur du destin de l\'Alsace. En Août 1942 le Gauleiter Wagner réussit à convaincre Hitler pour incorporer les Alsaciens dans la Wehrmacht allemande. C\'est l\'incorporation de force les \"malgré-nous\". Les parents de ceux qui se cachaient, étaient déportés. René, le frère de Auguste-Marcel est incorporé de force dans l\'armée allemande et envoyé sur le front russe. Les deux frères se trouvent alors pour le malheur de beaucoup d\'Alsaciens et Mosellans dans les deux armées ennemies. Les parents Seiller ont vu revenir leur fils René des plaines russe, où 40 000 Alsaciens mosellans sont tombés. Ils ne seront jamais où se trouve le corps de leur ainé Auguste-Marcel. (ils sont morts avant 1995) Si quelqu\'un a des informations concernant le sous marinier SEILLER je serais heureux;
4. Le 29-12-2013 à 20:25:00 par maurice :
bonjour a vous tous je suis le neveux de paul maurice je recherche des pothos ou et amie voir des liens avec mon oncle paul mecanicien sur le sous marin le protee merci a vous
5. Le 19-12-2013 à 14:00:11 par Anonyme :
Bonjour, ma mère devait se marier avec René Dubois, mort à bord du Protée. Elle aimerait avoir une photo de l'équipage, avec les officiers, pour avoir un souvenir de cette personne.
Ou peut-on en trouver ?
Merci
6. Le 26-09-2012 à 09:32:09 par Bruno :
Bonjour et merci pour ce site émouvant.
Le parrain de ma grand-mère était le second-maître mécanicien Joseph camenen, il a périt lors du naufrage du Protée. J'ai découvert par hasard l'existence de cet aieul via internet l'an dernier, quand j'ai vu ce nom "CAMENEN" qui est le nom de jeune fille de ma grand-mère aujourd'hui agée de 90 ans.
J'en ai parlé à ma grand-mère qui m'a dit que c'était son parrain et qu'elle n'avait pas su ce qu'il était devenu durant la guerre. Quand je lui ai appris que la COMEX avait retrouvé le sous-marin, elle m'a dit: "MON DIEU!" et elle a été très émue.
Afin que son portrait rejoigne ceux de ses camarades MPLF sur le cénotaphe de la pointe saint-mathieu (29), je cherche une photo de l'équipage du Protée (1943) afin que ma grand-mère puisse le reconnaitre dans un premier temps, ou puis je trouver un tel document s'il existe?
Ancien matelot mécanicien à bord de l'Escorteur d'>Escadre Duperré, l'histoire me rattrappe...c'est très émouvant...
Merci pour tout! Vous pouvez me contacter ici:
malatesta.bruno@sfr.fr
7. Le 21-07-2009 à 11:42:20 par mr hentz olivier :
Bonjour, je suis étonné de ne pas voir le nom de mon grand-père Mr HENTZ Jean-Baptiste sur la liste. C'est le deuxième survivant du naufrage du PROTEE, il était mécanicien me semble t'il, il avait été débarqué la veille du départ. Ma grand-mère Mme HENTZ émilie avait appris le "faux décès" de son mari par les journaux! il était donc sur la liste d'embarquement ! En mémoire pour mon grand-père qui étant petit me racontais ce naufrage.
8. Le 21-07-2009 à 11:35:55 par mr hentz olivier :
Bonjour, je suis étonné de ne pas voir le nom de mon grand père Mr HENTZ Jean-baptiste apparaitre sur la liste! C'était le deuxiéme survivant du naufrage du protée.
Il était mécanicien, il me semble, il avait été débarqué la veille du départ, il était inscrit sur les listes de départ, puisque ma grand-mère avait appris son "faux décès" sur les journaux.
En mémoire pour mon grand-père, qui étant petit me racontait ce naufrage.

9. Le 03-04-2009 à 12:38:14 par mr gage gilles mr gage geoffrey melle gage A :
bonjour, c'est un très bel article mais vous ne mentionné pas tous les membres de l'équipage puisqu'il manque Mr GAGE Raymond chef mécanicien ainsi que d'autres membres. son fils, petit-fils et petite fille aimerait savoir si Mr gage
apparait dans vos archives (né en le 28 janvier 1920)..nous attendons votre réponse.
10. Le 28-04-2008 à 20:07:44 par Brunetti Bénédicte :
Je m'appelle Bénédicte Brunetti et le grand père de mon mari était Jean-Jacques CASE Maître Mécanicien à bord du Protée.Récemment notre fils aîné qui est en 1ère a parlé de l'histoire de son arrière grand père et son professeur d'histoire lui a soutenu que le sous marin "Le Protée" n'avait pas existé... Nous savons bien et pour cause que ce sous marin a bel et bien existé, mais grace à votre site nous allons pouvoir le justifié. Il est vrai qu'aucun livre n'en parle... Ma belle-mère Micheline Case(fille de JJ Case) et mon mari étaient présents lors de la première cérémonie après la découverte du sous marin. Notre deuxième fils s'appelle Florian, Jean Jacques, en souvenir de cet arrière grand père qu'il n'aura malheureusement pas connu. Peut être l'avez vous connu et pourriez vous nous en parler. Merci de l'attention que vous porterez à ce message.

11. Le 19-09-2007 à 21:34:25 par Courageaux anonyme :
Monsieur MORALES, je viens de lire votre message et je suis ému.
Comme je le dis par ailleurs, j'ai connu personnellement le Cdt MILLE, en 1943, à Casablanca lors d'une escale. Votre spécialité devait vous valoir une certaine estime de sa part car il venait de sortir major de l'Ecole des Torpilles à Toulon. Mon père, le LV Roger Maget, ému par ma naissance prit le second rang.
Ils étaient fort bons amis et ma mère m'a raconté que Georges Millé a persuadé mon père, désigné pour le "Protée", de le remplacer pour ce commandement car, lui, n'était pas chargé de famille.

En quelque sorte, en dépit de mon innocence de l'époque, je suis pour quelque chose dans le destin de ces deux amis. De plus, je me souviens des facéties de Georges MILLE qui, pour nous distraire, mon frère et moi, nous apprenait, à Casa dans notre appartement, comment réussir le coup des
"pieds au mur". Et je le revois rire aux éclats de nos piètres performances. Vous aussi avez appris à connaître sa bonne humeur... quand tout allait bien. Mais... Avec toute ma chaleureuse amitié. Alain.

12. Le 19-09-2007 à 21:15:41 par Courageaux anonyme :
Merci pour votre relation de cette cérémonie commémorative. Je vous écris car j'ai connu personnellement le Cdt MILLE, en 1942, ami et collègue de mon père (EN27) et j'ai suivi avec émotion la récente découverte de l'épave du "PROTEE".

D'autre part, je vous informe que le frère du Cdt MILLE, (Yves) vit toujours à Toulouse et je m'étonne qu'il n'ait pas été invité à cette cérémonie. Il l'avait bien été lors du jubilé du centre de communication de la marine avec les sous-marins actuels, centre qui porte le nom de son frère, ce qui honore son sacrifice.

Dans le bâtiment retrouvé doit reposer un chronomètre en or qui fut remis au Cdt MILLE lors de sa brillante sortie en Major de l'Ecole des Torpilles, en juin 1938. Je possède le chronomètre en argent du second, mon père, qui fut troublé, sans doute, par mon arrivée sur terre, le 6 juin 1938.(son premier enfant, le jour de l'épreuve). La légende se transmet et l'honneur est sauf... Bien à vous et merci.

a.maget@wanadoo.fr
13. Le 04-09-2007 à 18:24:39 par Jacques DUMON / Cassis :
Bonjour Monsieur Morales,
J'habite à Cassis et il m'arrive parfois de passer en voilier au-dessus de l'épave du Protée dont j'ai le point GPS. J'ai à chaque fois une pensée émue pour les marins qui reposent à peine plus de 100 mètres en dessous.
Je me suis demandé pourquoi la Marine (et la Marine seulement, bien sûr, elle a toutes les capacités techniques pour réaliser l'opération) n'a pas cherché à pénétrer dans l'épave pour tenter de récupérer au moins le livre de bord de ce bâtiment. Je sais que cela s'est fait fréquemment sur des épaves de U-Boote en Atlantique, sans que personne n'avance l'argument "sépulture de guerre, on ne touche pas".
Certains documents remontés étaient encore utilisables et ont fourni des informations historiquement intéressantes.
Le livre de bord du Protée permettrait de connaitre le déroulement de sa mission au jour le jour jusqu'à son naufrage et peut-être même les détails de celui-ci dans le cas où l'agonie de ce sous-marin se serait malheureusement prolongée un certain temps au fond.
Pardonnez ma curiosité.
Merci de votre réponse. Mon adresse e-mail: jacquesdumon@hotmail.com
Cordialement.
J. DUMON


14. Le 12-08-2007 à 17:57:55 par morales raymond :
je suis Mr Raymond Morales, Ancien et dernier membre de l'équipage du
Protée...
je suis à votre entière disposition pour vous fournir toutes informations
en ma possession concernant le Sous Marin le Protée.
je vous donne mon N° de téléphone:
04.94.87.36.45

Amicalement
Monsieur Morales Raymond
15. Le 14-06-2007 à 00:52:47 par Jean-Luc DELAETER :
Bonjour,

je possède une adresse électronique contact de Monsieur Martin MORALES

Le webmestre

jld@sous-mama.org
16. Le 13-06-2007 à 19:02:10 par Courageaux anonyme :
Bonjour,

Mon grand-père, Jean-Yves L'Hermitte (Il y a deux T), avait une trentaine d'années et était probablement un des plus vieux du bord ... Il était le patron torpilleur du Protée.

La cérémonie en mer qui fut donnée en l'honneur de l'équipage (1996) était vraiment empreinte d'une forte émotion augmentée par la présence des familles françaises et britanniques de l'équipage ... paix à leur âme et que leur sacrifice ne soit jamais oublié.

Merci pour cet article publié sur votre site.

Jean-Yves L'Hermitte, ancien chouf tim ...

PS : Y a t'il moyen de prendre contact avec Mr Morales ?
 

Ajouter un commentaire
Je désire ajouter un nouveau commentaire pour cet article
Rechercher sur le site
Le plan du site
Section Doris de l'AGASM - Les Sous-Mariniers de Flandres-Artois
Les Officiers Mariniers des Hauts de France
Association "Un Sous-Marin à Dunkerque"
Nos reportages textes et photos - Nos Bases Picasa
Recherches - Témoignages
Bibliothèque - Maquettes - Vidéothèque - Presse - Sur la toile
Actualité - Cérémonies - Commémorations
AGASM et ses sections
AMMAC
La Marine Nationale
ACORAM - Section de Dunkerque
En souvenir de.
Offres d'Emploi
Derniers commentaires
11-10 : 1985 mardi 10 décembre - Accident en plongée du... - Patrick
07-10 : Ajax - Recherche les membre de l'équipage du... - DE WOLF
07-10 : Le carnet de route du matelot Hilaire André Wadoux - 1 - Christophe LE PABIC
07-10 : Le carnet de route du matelot Hilaire André Wadoux - 1 - Christophe LE PABIC
02-10 : Sous-marin.france - Le site de Marc Castel de la... - Jean-Louis LEDENT
Les billets les plus populaires
1. Sous-Marin Requin S 634 - Un Sous-Marin faisant partie de l'escadre de l'atlantique et basé à la BSM de Kéroman de Lorient
2. La base abri de Dunkerque de 1941 à 1958
3. Emeraude - Un Sous-marin Nucléaire d'Attaque - Le mercredi 30 mars 1994 un accident mortel sur le SNA
4. Les arpets 50 ans après Une école de la Marine Nationale
5. Doris I Tragédie du Sous-Marin disparu