Prochaine réunion de l'Amicale Doris de l'AGASM à Watten le 9 septembre 2017
Ajax - Recherche les membre de l'équipage du Sous-Marin
article posté le 04-03-2005 à 00:00:00, par Jean-Luc DELAETER

- Nous avions un ami qui a vécu durant la seconde guerre mondiale une aventure peu banale.
Il se trouvait sur la sous-marin "Ajax" en septembre 1940 lorsqu'il fut coulé par une frégate Britannique.
Il fut emprisonné par les Britanniques jusqu'en 1943. Période qu'il avait narré à l'un de nous mais qu'il n'a jamais voulu écrire. Une brève maladie l'a emportée. Dans ses archives il n'y avait absolument rien de cette période si ce n'est une liste de noms.

Liste retrouvée ( Orthographe non garantie)


Guemaut - Vaubun - Chenay - Casset - Jallard - Herois - Tretaut - Bouthio - Robert - Rosec - Gegou - Simon - Abelard - Labarthe - Guillemot - Cheviere - Hegard - Martinelli - Auguste - Philippe - Annonais - Lourseau - Job - Dupret - Levesque - Gueguen - Reminguer - Mutzle - Lapillaud - Lepargneux - Marzus - le Charaunnais - Cloarec - Demoel - Renaudoin - Cuzennec - Welson - Desbureaux - Nollet - Erremont - Mongain - Le Calvez.

- Notre ami s'appelait Jean Charras et était QM mécanicien.


- Cette période mérite d'être portée à la connaissance de tous, aussi si vous connaissez un membre de cet équipage ou l'un de ses descendants connaissant cette aventure contactez nous .

Nous vous remercions pour votre aide.



Le Sous-Marin "AJAX"


- Sous-Marin de 1ère classe de la série "REDOUTABLE" 1.500 tonnes mis en service en 1933.



-Ci-après, le récit du naufrage, source : Marc CASTEL - Membre de la section Narval de L'AGAASM et membre du MESMAT de Lorient


-Le 24 septembre 1940 à 08h22, repéré par un avion, il plonge mais il est grenadé par le destroyer HMS Fortune. L'Ajax coule par 52 mètres de fond. Endommagé et hors d'usage, le Commandant fait remonter le sous-marin, puis après avoir fait évacuer son équipage, saborde le sous-marin qui coulera à 10h12.
Aucune victime. Les hommes furent receuillis par le HMS Fortune puis par le croiseur CUMBERLAND et de là à Freeetown sur le cuirassé BARHAM puis dirigé en Angleterre.




----
- Le Capitaine de Vaisseau Jacques FAVREUL, fils aîné du Capitaine de Corvette Jean FAVREUL, nous précise que le Commandant de l'Ajax au moment de l'attaque britannique était le Capitaine de Corvette T. GUIMONT


- A partir de 1937 l'Amiral DARLAN avait fait tester l'endurance de nos Sous-Marins océaniques (les 1.500 tonnes) sur les mers lointaines. 14 de ces Sous-Marins et le Surcouf participèrents à ces tests. Sur la photo ci-dessus, le Sous-Marin de 1.500 tonnes Ajax mouillé dans l'embouchure du fleuve Congo alias fleuve Zaïre devant Matadi avant-port de Brazzaville. Il revenait de Cabinda port d'une ex-enclave portugaise pays maintenant rattaché à l'Angola. L'Ajax naviguait de concert avec l'Archimède.




----

le Henry Poincaré du même type que l'AjaxSur



 
18 réactions
1. Le 29-08-2016 à 14:03:31 par Mouchet Robert-Alain :
Bonjour, je fais des recherches sur les Français Libres nés dans le Gers. Il y en avait un Pierre Hericher-Herry qui àprès être ramenés par les anglais en Grande-Bretagne à servit en temps QUE FNFL au B.C.R.A.Il sera d'ailleurs arreté par les Allemends en Mars 1942.Si je pouvais avoir une photo soit de l'Ajax, soit de l'équipage. Merci d'avance
2. Le 13-04-2016 à 21:21:05 par SARAZIN JOEL :
j'ai une photo de mon parrain en marin portant sur le bachi
sous marin AJAX pourriez vous me donnez des renseigements
sur son service a bord son nom RUELLE André j'ai été appelé
comme matelot sur L'ILE D'OLERON grace à son intervention
SARAZIN Joel j'ai 69 ans merci cordialement
3. Le 08-05-2015 à 10:56:07 par CHENAIS :
Bonjour
Mon père, l'amiral Henri Chenais était l'officier Mécanicien de l'AJAX à Dakar, aprés le naufrage il rejoint les FNFL avec 2 officiers l'EV CANET et l'EV JALLARD et 28 membres de l'équipage, j'ai quelques documents sur cet événement .
4. Le 20-03-2015 à 21:07:00 par BUCHOUX :
Mon père, Eugène BUCHOUX, né en 1916 à Saint Quay Portrieux,engagé en 1932, à l\'âge de 15 ans et 9 mois, à lécole des Apprentis mécaniciens de Lorient, faisait parti de l\"équipage de l\'AJAX, avec le grade de quartier-maître, affectés aux machines, lorsque le sous-marin fut coulé dans le port de Dakar. Après des avaries diverses, ils ont réussi à chasser aux ballast et refirent surface. Puis fait prisonnier, il rejoignit les Forces Fraçaises en Angleterre, via Gibraltar.Il est décédé en 1989.
5. Le 27-01-2014 à 20:42:32 par BOEDEC :

Je suis la petite fille du Capitaine de Corvette Théodore F.GUIMONT et je suis très émue de découvrir que la vie est toujours là autour du sous-marin Ajax.
6. Le 24-01-2014 à 07:23:58 par VASSEUR José :
Oui Etore joseph était QM manœuvrier sur l'Ajax. Je vous invite a voir cela sur le site suivant.
http://sous-marin.france.pagesperso-orange.fr/Q148.htm

J'ai tenté à plusieurs reprises de vous répondre mais les message les messages me reviennent
7. Le 23-01-2014 à 10:47:33 par ETORE Christian :
Bonjour,
D'après les dires de ma famille, mon père JOSEPH ETORE était sur le sous-marin AJAX - est ce que quel qu'un puis confirmer ces dires?
Merci d'avance
8. Le 24-06-2012 à 18:18:52 par Tartare Michel fils :
Mon père etait a bord du sous-marin Ajax lorsqu'il fut couler par les Anglais , et fait prisonnier par eux. Il s'appelé Tartare Henri , née en 1919 décédé en 1991 , enguagé en 1936 .
9. Le 13-09-2009 à 16:10:51 par GUÉRIF Serge :
Mon père, GUÉRIF André (1911-1969) a embarqué sur le sous-marin "ajax", durant la seconde guerre mondiale, il en a débarqué avant qu'il ne soit coulé. Il a connu également le sabordement de la flotte à Toulon.
Il était quartier-maitre, si mes souvenirs sont exacts.
Si quelqu'un a des archives de l'époque, je suis prêt à les lire.
Merci.
10. Le 10-07-2009 à 23:09:27 par Marie Thérèse Le Hir de Portsall en Ploudalmézeau :
Mon père Vincent Taloc né en 1905 à Ploudalmézeau est décédé en 1986, il m'a plusieurs fois raconté son aventure sur un sous-marin dont je ne suis plus certaine du nom, il me semble que c'est l'Ajax, selon mes souvenirs qui s'estompent un peu, le sous-marin qui était basé en Méditerranée, a passé le détroit de Gibraltar sous le feu des Anglais, mon père racontait heure par heure ce qui s'est passé. Il était second maître électricien, et a cru que sa vie était terminée au large de Dakar, où in extrémis, le commandant a ordonné de remonter à la surface, et là les attendait un navire anglais. Ils ont été évacués sans rien emporter avec eux pas même leurs objets personnels. Ils ont ensuite été prisonniers sur le rocher de Gilbraltar, puis (si mes souvenirs sont bons) envoyés en Angleterre à Ascott tout d'abord puis à Strattfor/Avon. Durant toute cette période, ma mère n'a reçu aucune nouvelle de lui personnellement, elle a mis au monde en 1940 une petite fille qui est décédée deux ans plus tard en 1942 d'une méningite. Mon père qui n'est revenu qu'en 1945 après être passé en Afrique du Nord et avant de faire la guerre d'Indochine ne l'a pas connue. Ce qui a été une grande douleur pour lui. Quant à moi, Je suis née en 1949 et j'étais passionnée par tous les récits de sa vie durant sa carrière jusqu'en 1954.
11. Le 09-07-2009 à 11:42:12 par Michele Le Ru :
Bonjour, mon grand-père Vincent Taloc était officier marinier, électricien sur l'Ajax à l'époque le son sabordage. Il est originaire de Portsall (29). Il est décédé en 1987.

Il a beaucoup raconté cet épisode dans la famille et par la suite sa captivité sur le rocher de Gilbraltar puis sur un champ de course en Angleterre, Ascot il me semble. Mauvais choix nous apprend l'histoire.
Il savait bien raconté. Une de ses filles, ma tante, a eu en projet d'écrire ses mémoires car il a beaucoup bourlingué. Il narrait d'une façon très émouvant e ses émotions de sa visite au Cap, à New-york, le passage du canal de Panama ... je n'ai certainement pas assez écouté. J'ignore si on peut retrouver son carnet militaire pour retracer le périple de toutes ses années.

J'ai bien plus à apprendre qu'à contribuer à cet épisode. Je serai reconnaissante de recevoir des témoignages, documents si vous voulez bien les partager.

Merci à vous.
Michele.LeRu@laposte.net

12. Le 13-03-2009 à 13:57:13 par jean abarnou (fils) :
Bonjour,
Mon père, Jean Abarnou (1919-1999) était à bord du sous marin Ajax lors de son sabordage. Il tenait un journal que la famille a conservé ainsi que des photos de guerre.

Salutations Jean Abarnou (fils) 37000 Tours.Port 06 07 69 57 32
jean.abarnou@wanadoo.fr

Ci dessous son parcours décrit par l'Amiral Talarmin suite à son décès en fevrier 1999 à Brest.

In Memoriam. Amiral Talarmin. Jean Abarnou

Jean Abarnou est né le 15 avril 1919 à Lanarvily (Finistère), où ses parents tenaient une ferme. Après des études primaires à l’école du Sacré-Coeur de Lesneven et l’obtention du certificat d’études, il revient durant quelques années à la ferme de ses parents, puis s’engage dans la marine le 16 avril 1937, à l’âge de l8ans. Après avoir suivi le cours de torpilleur, il embarque en qualité de matelot-torpilleur, fin 1937, à bord du sous-marin Ajax. C’est sur ce bâtiment qu’il quitte Brest le 18 juin 1940 pour gagner Casablanca puis Dakar. Après des vicissitudes diverses, il rallie début 1941 les Forces françaises libres. Après avoir suivi les cours de détection à île de Man, et d’asdic à Campbeltown, Jean Abarnou embarque en novembre 1941 en qualité de quartier-maître asdic à bord de la corvette Roselys en cours d’armement.

Il ne quittera ce bâtiment qu’en mai 1944 pour embarquer sur la corvette Aconit, avec laquelle il participera aux opérations de débarquement en Normandie, puis à l’escorte des convois de ravitaillement des troupes débarquées. Le séjour de trente mois passés à bord de la Roselys marquera tout particulièrement Jean Abarnou. A bord de cette corvette, il participe de façon incessante au plus fort de la lutte anti-sous-marine, et par tous les temps, aux difficiles escortes des meurtriers convois de l’Atlantique-Nord entre le Canada et l’Ecosse.
Au cours de ces convois, la Roselys se distinguera à maintes reprises. Le 25 janvier 1942, elle éperonne et endommage un sous-marin allemand, puis à nouveau les 11 mars, 12 avril, 14juin, 20 et 24 septembre 1943. Janvier et mars 1944, elle se signale à nouveau, soit en repoussant des attaques aériennes, soit le plus souvent en participant activement à des actions anti-sous-marines au cours desquelles les opérations asdic, dont Jean Abarnou, ont un rôle déterminant.
Il devra, au cours de ces convois de l’Atlantique Nord, recueillir de nombreux rescapés provenant des bâtiments marchands torpillés.
Mais la Roselys participe également aux convois vers la Russie. Du 22 au 30 mai 1942, la corvette escorte le convoi PQ 16 d’Islande, à Mourmansk, par une route qui la fait passer près du cercle polaire, à une époque de l’année où le jour est presque permanent.

Chacun voit aujourd’hui les dangers courus par ces convois : menace des cuirassés et croiseurs lourds allemands tapis au fond des fjords, attaques aériennes et sous-marines nombreuses. Durant huit jours, le convoi P0 16 est soumis à des attaques aériennes incessantes. L’équipage doit supporter une tension extrême et ne peut quitter son poste de combat que pendant de courtes périodes.
Le 25 mai, tout particulièrement, le convoi subit plus de cent attaques aériennes, et de nombreux bâtiments sont coulés. La Roselys se porte au secours du transport de munitions « Stan Bolchevik » qui est en feu et elle contribue à courte distance avec ses lances à éteindre l’incendie.
Il recueille aussi trente-six rescapes du cargo américain City of Juliet, puis atteint enfin Mourmansk.
Apres un séjour d’un mois dans ce port, il reprend la route de retour avec un convoi de seize navires à vide et fait route vers l’Islande. Par suite de difficultés de navigation, mauvaise visibilité et mauvais temps, l’ensemble du convoi et des escorteurs pénètre dans un champ de mines. Six bâtiments sautent et coulent. La Roselys pendant cinq heures s’emploie en plein champ de mines à sauver les survivants et débarquera à Reykjavik 179 rescapés ; à cette occasion, Jean Abarnou recevra la médaille de sauvetage, et l’amiral Giret, alors officier de manœuvre de la Roselys, me disait il a quelques années se souvenir parfaitement du remarquable courage manifesté par l’enseigne de vaisseau Philippon et les quartiers-maîtres Abarnou et Roms qui, accrochés aux filets disposés à l’extérieur de la coque, ont, au cours de cette nuit tragique et malgré le froid et les coups de roulis violents, contribué par leur seule action à recueillir au moins 25 survivants.

Voilà en résumé Faction accomplie par Jean Abarnou aux Forces navales française libres cela représente plus de quarante mois passés en opérations. Promu S/Mtre aux FNFL, Jean Abarnou continuera sa carrière dans la marine nationale qu’il quittera en 1962 avec le grade de martre principal, grade alors le plus élevé dans le corps des officiers mariniers.
Chevalier de la Légion d’honneur, Jean Abarnou était aussi titulaire de la médaille militaire, de la croix de guerre 1939-1945 avec trois citations, de la croix du combattant volontaire de la Résistance, de la croix du combattant volontaire, de la médaille de sauvetage.

Jean Abarnou (15 avril 1919-2 février 1999)


13. Le 16-02-2009 à 17:11:09 par Olivier Berne :
Bonjour Messieurs,
Mon grand-père Henri Chenais était officier mécanicien sur L'Ajax. Il est décédé en 2000, mais son fils Alain Chenais, lui-même officier de Marine, vit à Ploëzal (22) et a sans doute des informations, et peut-être des archives.
Je n'ai moi-même que des bribes d'informations, qui relèvent plus de la légende que de l'histoire et je suis interréssé par vos recherches.
Olivier Berne
14. Le 13-09-2007 à 13:16:53 par Léon LE BARZ :
Bonjour
Je me présente : Leon LE BARZ, fils du matelot radio René LE BARZ qui servait sur le sous-marin AJAX lors de la bataille de Dakar. J'ai dans ma documentation le compte rendu du commandant Guimont, commandant du sous-marin AJAX qui relate les faits et donne la position exact de l'épave. Par ailleurs je suis en train d'écrire les mémoires d'outre tombe de mon père. Si cela représente un intérêt pour vous je suis près à collaborer avec vous.

Léon LE BARZ

leon.le-barz@wanadoo.fr
15. Le 06-07-2007 à 23:26:48 par Moctar :
Bonjour Messieurs,
Tres interessé par ce sous marin dans un respect scrupuleux des victimes conformément à nos coutumes et moeurs, j'espère avoir de vos contacts et renseignements.
J'espère pouvoir, avec la réunification de nos efforts, apporter ma modeste contribution.
P.S :Le cap de naze ne se trouve pas à Dalkar mais à Popenguine où j'habite.


16. Le 23-06-2007 à 20:33:37 par christophe dit tof :
Bonjour,

J'ecris au nom du club de plongée du 23 BIMA à Dakar, vous avons été contacté par une équipe de télévision britanique, qui souhaite réaliser un documentaire sur le sous-marin l'AJAX. Une position du naufrage nous à été communiqué, mais hélas elle ne correspond pas. Posséderiez-vous des informations sur ses derniéres heures, et surtout si vous avez une position à nous communiquer nous serions preneur. Notre position était en face du Cap des Nazes à Dakar par 36 métres de fond. Je n'ai pas avec moi les coordonnées GPS du point exploré qui nous a laissé sur notre faim.

Merci par avance, si nous retrouvons l'AJAX le tournage est prévu pour Octobre.


17. Le 09-12-2006 à 18:15:18 par Courageaux anonyme :
Je détiens les plans d'origine du sous-marin "AJAX"dessinés à l'encre dans plusieurs carnets.
Si toutefois quelqu'un pense que ceux -ci peuvent revêtir une certaine importance historique;merci de me faire part de vos points de vue .

Villeneuve222@yahoo.fr

18. Le 13-10-2005 à 11:46:29 par Courageaux anonyme :
Bonjour.

Je suis un peu ému en trouvant votre cite, en effet je suis entrain d'écrire les mémoires d'outre topmbe de mon père qui était radio à bord du sous-marin AJAX au moment des évènements du 23 au 24/09/1940. Si vous voulez me contacter émel : leon.le-barz@wanadoo.fr

Leon LE BARZ
 

Ajouter un commentaire
Je désire ajouter un nouveau commentaire pour cet article

 

 

 
 
Rechercher sur le site


Le plan du site
Section Doris de l'AGASM - Les Sous-Mariniers de Flandres-Artois
Les Officiers Mariniers de Nord-Artois
Association "Un Sous-Marin à Dunkerque"
Nos reportages textes et photos - Nos Bases Picasa
Recherches - Témoignages
Bibliothèque - Maquettes - Vidéothèque - Presse - Sur la toile
Actualité - Cérémonies - Commémorations
AGASM et ses sections
AMMAC
La Marine Nationale
ACORAM - Section de Dunkerque
En souvenir de.
Offres d'Emploi



Derniers commentaires
25-09 : 2017 Samedi 23... - DAMAREY JEAN-MARIE
24-09 : Emeraude - Un... - Yves
23-09 : 2017 Samedi 23... - Bernard
20-09 : La journée de la... - SEYS Bruno
20-09 : Narval - Le... - Jacques DUBOIS
19-09 : La journée de la... - DELAETER Jean-Luc
18-09 : 2017 Samedi 9... - SEYS Bruno
18-09 : 2017 Samedi 9... - SERPOLLIER
17-09 : 2017 Samedi 9... - patrick jacquemart
17-09 : 2017 Samedi 9... - PECHARD André

 

Les billets les plus populaires
1. Sous-Marin Requin S 634 - Un Sous-Marin faisant partie de l'escadre de l'atlantique et basé à la BSM de Kéroman de Lorient
2. La base abri de Dunkerque de 1941 à 1958
3. Emeraude - Un Sous-marin Nucléaire d'Attaque - Le mercredi 30 mars 1994 un accident mortel sur le SNA
4. Les arpets, 50 ans après - Une école de la Marine Nationale.
5. Doris I - Tragédie du Sous-Marin disparu
6. Comment ça marche un sous-marin ?
7. Aréthuse III - Des Sous-Marins de chasse de type classique
8. SNLE - Les Sous-marins Nucléaires Lanceurs d'Engins en photos
9. Casabianca - Charles BERNARD, Sous-Marinier pendant la guerre 39-45, il nous retrace son embarquement sur ce Sous-Marin ...!
10. SNA - Les Sous-Marins Nucléaires d'Attaque en photos


 

 

 

 

   
Mentions légales | Plan du site | Contacts