L'Amicale Doris de l'AGASM rendra hommage aux disparus du Sous-Marin Eurydice aux travers de plusieurs manifestations......

2014 Gravelines le 12 avril - Hommage à Yves Brévalle victime de l'accident du SNA Emeraude du 30 mars 1994

2014 Gravelines le 12 avril - Hommage à Yves Brévalle victime de l'accident du SNA Emeraude du 30 mars 1994
article posté le 10-04-2014 à 19:35:52, par Jean-Luc DELAETER

Le 30 mars 1994

Le 30 mars 1994, un dramatique accident se produisait à bord du Sous-marin Nucléaire d'Attaque Emeraude. Alors que le bâtiment participait à un exercice de chasse anti sous-marine au large de Toulon, dix hommes présents à ce moment-là dans le compartiment turbo-alternateurs à l'occasion d'une inspection de locaux, étaient tués à la suite d'une explosion.

 

Yves Brévalle, Second Maitre Mécanicien âgé de 30 ans et Gravelinois faisait parti des victimes. A l'occasion du 20ème anniversaire de cette catastrophe la Municipalité de Gravelines et la section Doris de l'AGASM des Sous-Mariniers de Flandres-Artois Picardie rendront hommage au Sous-Marinier Yves Brévalle le samedi 12 avril 2014 à 10h30 en l'église Saint Thomas Becket - Avenue Léon Jouhaux à Gravelines.

 

L'accident évoqué dans la Voix du Nord du 31 mars 1994

 

10h30 Messe en l'église Saint Thomas Becket

 

 

Mot d’accueil lu à église par le Président de la section Doris de l'AGASM des Sous-Mariniers de Flandres-Artois Picardie, Yves-Marie BONNAILLIE.

Bonjour,

Il y a 20 ans le 30 Mars 1994 à 10 h 35 survenait un tragique accident sur le SM Emeraude, Yves et neuf de ses camarades y laissa la vie. Cet événement, a profondément marqué les forces sous-marines  qui ont organisée le 5 avril une  cérémonie officielle à Toulon où les familles  étaient invitées.

Pour reprendre une citation d’André Malraux qui nous dit  que la plus belle sépulture est la mémoire des hommes, l’hommage que nous rendons  aujourd’hui est bien le témoignage  que nous n’avons pas oublié et  nos  pensées  s’adressent aussi  à   sa famille qui a perdu un fils, un frère, un mari.

Né le 3 avril 1963 à Bellaing dans le Nord, Yves arrive sur Gravelines  les Huttes  1973 avec ses parents, son frère et ses deux soeurs

Il  poursuit sa scolarité au collège Pierre et Marie Curie puis s’engage très tôt dans la marine nationale en passant par l’école des apprentis mécaniciens à Saint Mandrier.

Il embarque sur les portes avions Clemenceau puis Foch.

Après le brevet d’aptitude technique, il est affecté sur le pétrolier ravitailleur Meuse, puis sur le bâtiment atelier Jule Vernes, puis le dragueur de mines Dalhia.

En juillet 1992, il rejoint le cours des sous marins nucléaire.

Il embarque sur l’Emeraude le 29 mars 1993.

Merci

 

 

 

11h30 Dépôt de gerbes au cimetière du Centre

 

 

Ci-dessous, le message de la cérémonie de Toulon du 30 mars 2014 dont une partie fut

l'objet de l'intevention au cimetière de Gravelines du Capitaine de Vaisseau Jean-Marc GERBIER, Commandant la Marine Nationale à Dunkerque

Monsieur l’amiral Alain Cotanéa, chef d’état-major de la marine le 30 mars 1994,

Amiral Yves Joly, préfet maritime de Toulon,

Messieurs les portes drapeaux,

Les représentants des associations,  Association Générale Amicale des Sous-mariniers, Association pour le Développement des Œuvres Sociales de la Marine, Solidarité Défense. Et tous ceux qui se sont investis dans la préparation de cette journée et que je remercie vivement.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais saluer la présence parmi nous, ici à Toulon devant le monument des sous-mariniers mais aussi pointe Saint Mathieu ce matin devant le mémorial aux marins morts pour la France, de 70 représentants des familles de nos 10 camarades qui périrent le 30 mars 1994. Nous sommes tous réunis ici pour vous témoigner notre soutien. Ce devoir de mémoire nous le leur devons, mais nous vous le devons, à vous aussi : enfants, épouses ou compagnes et parents. C’est pourquoi je me fais le porte parole des forces sous-marines et de la marine toute entière pour vous exprimer le respect et l’émotion qui nous habitent toujours 20 ans plus tard.

Je n’oublie pas l’équipage de l’Emeraude reconstitué quasiment au complet aujourd’hui pour l’occasion et tous ceux qui ont agi après l’accident. Nombreux sont ceux qui à l’époque se sont investi avec abnégation pour leurs frères d’armes, j’allais dire, avec dévotion, dans les jours qui ont suivi le drame. Beaucoup se retrouvent ici parmi nous : militaires ou industriels, tous sont présents pour vous dire que personne n’a oublié. La communauté des sous-mariniers est là pour témoigner de cette fraternité face aux périls et aux dangers de la mer.

Je vous transmets également les regrets du chef d’état-major de la marine, l’amiral Bernard Rogel, qui avait prévu d’être ici avec vous, car le souvenir de ces journées est à jamais gravé dans sa mémoire mais dont l’emploi du temps ne lui a pas permis ce déplacement.

Le mercredi 30 mars 1994 à 10h35, le sous-marin nucléaire d’attaque Emeraude, qui naviguait en plongée entre deux exercices avec des bâtiments de surface dans le sud des îles d’Hyères, est victime d’une entrée d’eau sur un des principaux collecteurs d’eau de mer du compartiment turbo-alternateurs. En réaction, comme le prévoient les consignes de sécurité en cas d’entrée d’eau à bord d’un sous-marin en plongée, le personnel de quart au poste central de navigation-opérations et au poste central de conduite de la propulsion exécute les manœuvres d’urgence prescrites. Au cours des 100 secondes qu’a duré la remontée du sous-marin vers la surface, l’équipage a du faire face à une conjonction de situations et d’événements dont la simultanéité ou l’enchainement ont été particulièrement lourds de conséquences. La commission d’enquête a conclu que chacun des membres de l’équipage s’était parfaitement comporté.

Dix hommes périrent.

Ils étaient vos pères, vos époux, vos fils, vos frères. Ils étaient aussi nos frères d’arme.

Cet accident a marqué toute une génération de sous-mariniers. Il reste pour nous un amer. Il a eu un retentissement considérable et durable sur notre approche de la sécurité et la maitrise des risques à bord des sous-marins. Ces modifications, connues sous le nom de « suites Emeraude », sont toujours en vigueur aujourd’hui et ont été prises en compte dès la conception de la prochaine génération de SNA type « Barracuda » : elles concernent tant les caractéristiques techniques des sous-marins que les procédures mises en œuvre par les équipages ou les méthodes d’entrainement.

Aujourd’hui je suis venu vous dire que nous avons « tenu le cap », que nous avons poursuivi leur action et continuons à mener des missions opérationnelles complexes dans tous les théâtres désignés par le Livre blanc pour assurer la permanence de la dissuasion mais aussi la fonction stratégique connaissance/anticipation. Nous le faisons en équipage, comme nous l’ont appris nos anciens : cette cohésion n’a pas besoin de signes distinctifs seulement de connaissances, de confiance et d’estimes mutuelles : c’est notre plus grande richesse. Cette vocation nous l’avons librement choisie et avons accepté ces longues patrouilles loin de nos familles dans un espace confiné parce que nous adhérons totalement aux missions qui nous sont confiées. Elles sont essentielles et  participent à la sécurité de la France. Cet engagement, notre engagement, est celui d’hommes vivant une aventure extra-ordinaire, ou seuls le professionnalisme et la cohésion d’un équipage permettent de relever les défis. Cet engagement, nous savons tous qu’il peut nous amener au don de soi : c’est l’exemple que nous ont donné les « 10 de l’Emeraude » qui se sont retrouvés ensemble dans la mort.

A la demande même des familles, cette journée du 05 avril leur est dédiée, elle est placée sous le signe de l’amitié, de la convivialité, de la mémoire et de l’espoir et non de la tristesse. C’est aussi la volonté des forces sous-marines. A l’occasion de cet hommage à nos dix camarades, je veux dire à leurs familles, si douloureusement atteintes encore aujourd’hui, que tous étaient des hommes d’exception. Comme vous, nous sommes fiers d’eux, de leur courage et de leur détermination. Nous avons la conviction qu’ils sont et seront toujours présents auprès de nous dans les moments difficiles.

Jean-Luc Alvar

Olivier Antois

Jean-Pierre Belfio

Yves Brevalle

Christian Cessac

Franck Jeannin

Laurent Thomine

Christophe Tixier

Philippe Schweitzer

Alain Valloire

 

 

 

 

12h00 Vin d'honneur au salon d'Honneur en Mairie de Gravelines

Monsieur Bertrand RINGOT, Maire de Gravelines accueille le Contre-Amiral (2s) Jacques BLANC, PrésidentNational de l'AGASM

 

Yves-Marie BONNAILLIE, Président de ma section Doris de l'AGASM des Sous-Mariniers de Flandres-Artois Picardie

 

 

Le Capitaine de Vaisseau Jean-Marc GERBIER, Commandant la Marine Nationale à Dunkerque

Le Contre-Amiral (2s) Jacques BLANC, Président National de l'AGASM

Monsieur Bertrand RINGOT, Maire de Gravelines, Vice Président de la Communauté Urbaine de Dunkerque

des Marins

des Marins

 

Ci-dessous l'album Picasa dédié à l'hommage du 12 avril 2014 au Sous-Marinier Gravelinois Yves Brévalle


Gravelines le 12 avril 2014 Hommage au Sous-Marinier Yves BREVALLE


Cliquez ici pour consulter un article de 2005


 
6 réactions
2. Le 21-04-2014 à 18:42:01 par Godignon vve Thomine :
Pensées ...
3. Le 21-04-2014 à 18:40:18 par Godignon vve Thomine :
Bonsoir , merci !
4. Le 20-04-2014 à 23:46:32 par ZACHARIE :
Merci pour Yves.
5. Le 13-04-2014 à 14:02:37 par Joël :
Félicitations et remerciements à notre Président Yves-Marie pour la bonne organisation de cette cérémonie
Merci Jean-Luc d'avoir fait ce très bon reportage.
6. Le 12-04-2014 à 18:55:15 par Yves-Marie :
Merci Jean Luc pour ces photos mises en ligne.
7. Le 12-04-2014 à 18:47:06 par VASSEUR José :
Toutes mes félicitations à Jean-Luc pour ce reportage . Comme toujours il réussi à nous rapporter ce que nous n'avons pu voir. Il sait saisir les moments importants. C'est formidable.
un grand merci à tous ceux sous mariniers et autres qui ont fait le déplacement pour cette humble cérémonie de souvenir.
Avoir été sous marinier cela ne s'oublie pas.
 

Ajouter un commentaire
Je désire ajouter un nouveau commentaire pour cet article
Rechercher sur le site
Le plan du site
Section Doris de l'AGASM - Les Sous-Mariniers de Flandres-Artois
Les Officiers Mariniers des Hauts de France
Association "Un Sous-Marin à Dunkerque"
Nos reportages textes et photos - Nos Bases Picasa
Recherches - Témoignages
Bibliothèque - Maquettes - Vidéothèque - Presse - Sur la toile
Actualité - Cérémonies - Commémorations
AGASM et ses sections
AMMAC
La Marine Nationale
ACORAM - Section de Dunkerque
En souvenir de.
Offres d'Emploi
Derniers commentaires
11-10 : 1985 mardi 10 décembre - Accident en plongée du... - Patrick
07-10 : Ajax - Recherche les membre de l'équipage du... - DE WOLF
07-10 : Le carnet de route du matelot Hilaire André Wadoux - 1 - Christophe LE PABIC
07-10 : Le carnet de route du matelot Hilaire André Wadoux - 1 - Christophe LE PABIC
02-10 : Sous-marin.france - Le site de Marc Castel de la... - Jean-Louis LEDENT
Les billets les plus populaires
1. Sous-Marin Requin S 634 - Un Sous-Marin faisant partie de l'escadre de l'atlantique et basé à la BSM de Kéroman de Lorient
2. La base abri de Dunkerque de 1941 à 1958
3. Emeraude - Un Sous-marin Nucléaire d'Attaque - Le mercredi 30 mars 1994 un accident mortel sur le SNA
4. Les arpets 50 ans après Une école de la Marine Nationale
5. Doris I Tragédie du Sous-Marin disparu